Au coeur de l’Ambassade (vidéos)

Au coeur de l’Ambassade

Le bâtiment

L’Ambassade de France est l’une des réalisations les plus marquantes du style Art Déco des années 30. Par ses nombreux élèments de décorationm ce bâtiment est à l’image des relations privilégiées qu’entretient la France avec le Canada.

L’architecte français Eugène Beaudouin a signé cette réalisation. Il a été assisté par deux architectes montréalais : Antoine Monette et Marcel Parizeau.




Le Grand Hall

Le Hall d’entrée surprend souvent les visiteurs par ses proportions impressionnantes.

Sur les murs, on peut admirer des tapisseries d’Aubusson, réalisées en 1940 d’après des dessins de Marcel Gromaire. Elles représentent les quatre saisons en France : le printemps à Paris, l’été en Bretagne, l’hiver dans les Alpes. La quatrième, qui représente l’automne en Flandres, est exposée dans l’appartement privé de l’Ambassadeur.




La salle à manger

Les murs de la salle à manger sont entièrement occupés par une fresque intitulée "La France Heureuse", réalisée par Alfred Courmes entre décembre 1937 et juillet 1939. Comprenant 243 personnages, cette fresque représente la France des premiers congés payés, mais aussi celle où s’annonce la Seconde Guerre mondiale. L’ oeuvre représente le quotidien d’un village de Provence des année 30.




Le salon rond

Le salon rond fut décoré par André Bizette-Lindet qui réalisa trois panneaux de terre cuite rendant hommage respectivement à Saint Louis, Jeanne d’Arc et le chevalier Roland.




Le grand salon

Le Grand Salon est construit autour d’une tapisserie du XVIIème siècle de la Manufacture des Gobelins, "Le triomphe de Constantin", basée sur un dessin de Raphaël. Cette tapisserie a pour sujet la victoire de Constantin sur ses rivaux, lors de la guerre qui opposa entre 306 et 312 plusieurs factions se disputant le contrôle de l’Empire romain.




Le Salon Bouleau

Ce petit salon, destiné à l’origine à être un fumoir, devait être recouvert de boiseries d’essences différentes telles que le cèdre rouge et le bois de santal. Frappé par l’aspect étonnant de l’écorce de bouleau blanc, Eugène Beaudouin en fit recouvrir l’ensemble des murs et des plafonds de cette pièce qui reçut alors le nom de salon bouleau. Le canapé et les fauteuils de cuir sont une création de Hugues Chevalier à Paris.




Bureau de l’ambassadeur

Sur le mur du bureau de l’Ambassadeur, dans lequel plus d’une vingtaine d’ambassadeurs se sont succédés depuis la construction du bâtiment, on peut admirer des scènes de la découverte du Canada gravées au burin et noircies à l’encre de Chine par Charles Pinson.

Dernière modification : 11/08/2016

Haut de page