Déclaration à l’occasion de l’atterrissage de la sonde « Philae » sur la comète Churyumov-Gerasimenko

Déclaration à l’occasion de l’atterrissage de la sonde « Philae » sur la comète Churyumov-Gerasimenko

Publié le 12 Novembre 2014

JPEG

Les mots manquent pour décrire ce qu’il vient de se produire sous nos yeux. Exploit, réussite, succès d’une aventure qui a commencée il y a 25 ans. C’est cela qui fait sa force. Il y a 25 ans, des hommes et des femmes ont imaginé pouvoir envoyer une sonde et avoir un robot qui se pose sur une comète. Il y a 10 ans, il y a eu ce lanceur et je veux féliciter ici, ARIANE qui a permis d’envoyer la sonde « Rosetta ».

Puis, il a fallu attendre encore toutes ces années pour que nous parvenions, vous parveniez, parce que je veux quand même, ici, saluer tous les chercheurs, tous les ingénieurs, tous les techniciens, tous les personnels de France et d’Europe qui ont permis cette conquête.

Nous sommes dans les secondes qui suivent l’arrivée sur la comète. Nous attendons la photo pour avoir la preuve que nous, tous ensemble, sommes bien sur la comète avec les harpons bien posés. La photo arrive parce que vous avez gagné. Vous avez gagné et c’est une avancée considérable de la conquête spatiale. C’est un rêve que nous avons tous eu à un moment, d’abord pour des générations, aller sur la lune et ensuite envoyer des matériels sur Mars ou Saturne. Aujourd’hui, c’est sur une comète que vous avez réussi à poser un robot.

Ce rêve doit être transmis à toutes les générations. Que les jeunes puissent se convaincre qu’il y a encore d’autres limites à repousser, d’autres espaces à gagner. Enfin, vous allez donner plein d’information sur l’origine de l’univers. Savoir d’où nous venons. C’est une question très grave, savoir d’où nous venons, j’essaye pour ma part de poser la question de savoir où nous allons ? Justement, pour savoir où nous allons, il faut savoir d’où nous venons.

Je veux saluer cette victoire, c’en est une, une victoire de l’Europe. Pour ceux qui se posent la question : à quoi sert l’Europe ? « Rosetta » a donné la meilleure réponse. C’est une victoire pour la science, parce que nous devons avoir confiance dans la science. C’est une victoire pour le progrès, c’est une victoire pour l’humanité. Bravo.

(Source : site de l’Élysée)

Dernière modification : 13/11/2014

Haut de page