L’actu des entreprises françaises (février 2014) [en]

GameLoft annonce un nouvel investissement de 38,5 MCAD à Montréal

PNG L’entreprise GameLoft, a décidé de procéder à une nouvelle expansion de son studio montréalais. L’investissement de 38,5 MCAD en trois ans vise à spécialiser le studio en tant que centre de compétences pour la conception du jeu en ligne et multi-joueurs. L’entreprise qui emploie déjà 415 personnes à son studio de Montréal prévoit d’embaucher 100 personnes supplémentaires au cours des prochains mois. GameLoft a pu compter sur une contribution financière non remboursable de 1,3 MCAD d’Investissement Québec.

GameLoft est l’un des cinq principaux acteurs mondiaux dans la création de jeux pour plateformes mobiles. L’entreprise distribue ses jeux dans 100 pays et compte plus de 4 000 développeurs répartis dans 25 studios de développement dans le monde. GameLoft est cotée à la bourse de Paris. Présent à Montréal depuis 1999, GameLoft a été fondé par Michel Guillemot, le frère d’Yves Guillemot, cofondateur et PDG d’ Ubisoft.

Nexans va fournir des câbles sous-marins pour interconnecter les provinces de Nouvelle-Ecosse et de Terre-Neuve-et-Labrador

NSP Maritime Link Inc., filiale d’Emera Inc., a attribué à Nexans un projet clés en main portant sur la création d’une liaison par câble à courant continu haute tension (CCHT) entre l’île de Terre-Neuve et la péninsule de Nouvelle-Ecosse au Canada. Dans le cadre de ce contrat, de l’ordre de 175 M€, le Groupe assurera la conception, la fabrication et la pose de deux câbles d’énergie CCHT 200 kV qui couvriront une distance sous-marine d’environ 170 km.

JPEG Le projet Maritime Link est une ligne CCHT de 500 MW destinée au transport d’électricité propre, renouvelable et fiable entre les provinces de Terre-Neuve-et-Labrador et de Nouvelle-Ecosse ainsi que vers d’autres marchés énergétiques au Canada et dans le nord-est des Etats-Unis. Pour la première fois de son histoire, l’île de Terre-Neuve va ainsi être raccordée au réseau nord-américain de transport d’électricité. Cette liaison maritime procurera également à la Nouvelle-Ecosse un nouvel accès à une énergie propre et renouvelable afin de suppléer les centrales au charbon et de respecter les exigences plus strictes que s’est fixé le Canada en matière d’émissions atmosphériques.

Il s’agit du projet le plus important pour Nexans en Amérique du Nord à ce jour. Nexans avait remporté en 2013 auprès de Nalcor Energy un contrat de plus de 80 M€ pour la fabrication, la fourniture et la pose d’environ 100 km de câble sous-marin en vue de l`interconnexion de la péninsule du Labrador et de l`île de Terre-Neuve, via le détroit de Belle Isle.

Nexans, expert mondial de l’industrie du câble, propose une large gamme de câbles et solutions de câblages. Le Groupe est un acteur majeur des marchés de transmission et distribution d’énergie, de l’industrie et du bâtiment. Avec une présence industrielle dans 40 pays et des activités commerciales dans le monde entier, Nexans emploie 25 000 personnes et a réalisé, en 2012, un chiffre d’affaires de près de 7,2 Md€.

Airbus Helicopters renforce sa présence en Ontario

Airbus Helicopters Canada (anciennement Eurocopter) va ajouter une ligne de production sur son principal site canadien, à Fort Erié en Ontario ce qui permettra de créer une quarantaine d’emplois hautement qualifié. Elle sera dédiée aux capots de moteurs de l’EC225, le principal hélicoptère vendu dans le monde pour le service au secteur du pétrolier et gazier. L’usine de Fort Erié compte actuellement 235 employés et produit des pièces composites pour plusieurs séries d’hélicoptères du groupe.

Airbus Helicopters s’est établie à Fort Erié, en 1984 et possède d’autres usines à Richmond en Colombie-Britannique et à Montréal au Québec ainsi qu’un réseau de soutien et de service à la clientèle en place pour soutenir une flotte de plus de 670 hélicoptères au Canada. « Grâce à cet investissement de plusieurs millions, Airbus Hélicoptères démontre sa confiance et son engagement en faveur de l’Ontario et du Canada », a déclaré Romain Trapp, PDG d’Airbus Helicopters Canada.

Maurel et Prom s’associe au gouvernement du Québec pour réaliser un programme d’exploration sur l’île d’Anticosti

JPEG Maurel & Prom a annoncé le 13 février dernier la signature d’un accord avec le gouvernement du Québec (via son entité Ressources Québec), et des partenaires locaux (Petrolia et Corridor Resources) portant sur la réalisation d’un programme d’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti au Québec. Pétrolia, l’opérateur du projet, viendra s’appuyer sur l’expertise technique du groupe pétrolier français Maurel & Prom. Cet accord préliminaire, soumis à l’approbation des autorités concernées, devrait se finaliser au premier trimestre 2014.

Ressources Québec, une filiale d’Investissement Québec détiendra une participation de 35% dans cette coentreprise, tandis que chacun des trois autres partenaires (Pétrolia, Corridor Resources et Maurel & Prom ) aura 21,67% des parts. Maurel & Prom injectera 43,33 MCAD dans le projet.
L’exploration se fera en deux programmes, chacun divisé en deux phases : 1) déterminer le type et la quantité d’hydrocarbures présents ; 2) déterminer si l’exploitation de ces hydrocarbures est viable.

Altiplano ouvre son premier parc acrobatique urbain au Canada à Montréal

JPEG Le groupe français Altiplano, qui exploite déjà six parcs en France, ouvrira au Canada son premier « parc acrobatique urbain » sur l’esplanade du Parc olympique de Montréal. Altiplano détient déjà un parc à Atlanta. Montréal est donc la deuxième étape d’un projet d’expansion en Amérique du Nord. Au cours de la prochaine année, Altoplano veut ouvrir huit parcs en Amérique du Nord, dont cinq au Canada soit un investissement de près de 5MCAD. L’entreprise se chargera de la conception, de l’installation et de la gestion de ce nouvel espace de divertissement. Ce projet devrait créer une vingtaine d’emplois permanents et 50 emplois saisonniers.

Le nouveau parc Exalto de Montréal proposera trois parcours acrobatiques en hauteur tracés dans d’imposantes structures artificielles en bois et en acier, un concept unique au monde. Ce parc multi activités comprendra aussi une zone pour les tout-petits incluant un trajet acrobatique junior accessible aux enfants dès l’âge de deux ans, ainsi que deux aires de détente et deux zones de restauration.

Veolia, partenaire de Shell dans la production de pétrole lourd en Alberta

Veolia, a annoncé officiellement le 18 février, avoir été choisie par Shell pour l’accompagner sur le projet pétrolier de Carmon Creek en Alberta, où l’entreprise mettra en place un système de recyclage de l’eau provenant de la production de pétrole lourd des sables bitumineux. Le projet Carmon Creek de Shell est actuellement en construction. Il devrait produire jusqu’à 80 000 barils de pétrole par jour en utilisant des méthodes d’extraction du pétrole améliorées où la vapeur est injectée dans le réservoir souterrain pour faciliter la production de pétrole. L’eau extraite avec le pétrole sera traitée et réutilisée pour générer de la vapeur. Cette méthode permet d’optimiser la quantité d’eau recyclée.

Le projet Carmon Creek est estimé à 350 M€ pour Veolia qui fournit déjà à Shell une solution durable de gestion de l’eau pour le complexe Pearl GTL, au Qatar. L’expertise de Veolia en matière d’ingénierie et de conception permet de mettre en place un système de traitement capable de produire 50 000 tonnes de vapeur au quotidien, essentielles à la production de pétrole. Le projet est porté par la branche Veolia Water Solutions & Technologies (VWS) de Veolia Environnement dont le centre des opérations pour l’Amérique du Nord se trouve à Chicago.

Servier Canada investit 10 MCAD dans deux projets de recherche au Québec

JPEG Deux importants projets de recherche de Servier Canada, développés en collaboration avec deux institutions majeures montréalaises, l’institut de cardiologie de Montréal (ICM) et le Centre de Recherche du CHUM (CR-CHUM) viennent d’obtenir un cofinancement du gouvernement du Québec. Il s’agit de partenariats Public-Privé soutenus par le Fonds de Partenariat pour un Québec Innovant et en Santé.

Le projet ARTERIA mené par l’Institut de cardiologie de Montréal permettra de mieux prévenir, dépister et guérir les maladies du cœur, qui sont la première cause de décès au Canada et dans le monde. Ce projet novateur et d’envergure est rendu possible grâce à un montage financier de 49,2 MCAD, dont 18,2 MCAD proviennent du gouvernement du Québec et 31 MCAD d’investissements privés liés au secteur biopharmaceutique dont une participation de Servier Canada. Le deuxième projet concerne la mise au point d’une plateforme diagnostique avant-gardiste appelée OPTI-THERA.

« Ces investissements s’inscrivent dans la continuité de notre stratégie de développement au Canada. 12,8% de notre chiffre d’affaire, soit 26 MCAD, ont été réinvestit lors de l’année 2012 en frais de recherche. En 2013, nous avons investi 16,3 MCAD dans la création d’un centre d’excellence en recherche clinique. En 2014, deux projets de partenariat public-privé à hauteur de 10 MCAD sont confirmés » précise Frédéric Fasano, Chef de la Direction de Servier Canada. Le Groupe de Recherche Servier est un laboratoire indépendant, et non coté en bourse, qui emploie 22 000 collaborateurs, dont 3 000 chercheurs, à travers le monde et est présent dans plus de 140 pays.

ALTEN Canada poursuit sa croissance dans le Grand Montréal

Un an après son implantation dans le Grand Montréal, ALTEN Canada renforce sa présence en sol québécois en acquérant la firme Consultem, spécialisée dans le service-conseil et le placement de personnel en technologies de l’information. Alten Canada, la filiale canadienne de l’entreprise française Groupe Alten, offre principalement ses services aux entreprises québécoises, canadiennes et nord-américaines, œuvrant dans les secteurs de l’aérospatiale et des technologies de l’information et de la communication Avec l’acquisition de Consultem, Groupe Alten élargit son offre en services-conseils et en placement de personnel en technologies de l’information.

Essilor va acquérir l’entreprise canadienne Coastal Contacts

JPEG Essilor International annonce la signature d’un accord en vue d’acquérir la totalité des actions ordinaires en circulation de Coastal Contacts (Coastal.com), l’un des principaux acteurs mondiaux de la vente d’optique par internet pour 430 MCAD. Basée à Vancouver, Coastal.com est cotée à la Bourse de Toronto ainsi que sur le NASDAQ et a réalisé un chiffre d’affaires de 218 MCAD au cours de son dernier exercice fiscal clos le 31 octobre 2013. Fondée en 2000, la société conçoit et distribue une des plus larges sélections d’équipements optiques disponible sur Internet. Les ventes par Internet représentent environ 4% d’un marché mondial de l’optique estimé à 100 MdUSD de ventes au détail. Elles montrent une croissance à deux chiffres appelée à se poursuivre au cours des prochaines années. Essilor est présent dans la vente en ligne depuis plusieurs années à travers ses filiales FramesDirect et EyeBuyDirect et à travers MyOnlineOptical.

Essilor est le numéro un mondial de l’optique ophtalmique. De la conception à la fabrication, le groupe élabore de larges gammes de verres pour corriger et protéger la vue. Essilor est présent au Canada depuis 1972 avec la création d’une compagnie dont le siège social est à Montréal. Aujourd’hui, Essilor Canada compte 40 laboratoires locaux, 3 laboratoires canadiens de surfaçage numérique, 4 centres de traitements antireflet et plus de 1000 employés.

Des détecteurs de traces d’explosifs de Morpho (Groupe Safran) seront déployés par Air Canada

Morpho (Groupe Safran), à travers sa filiale Morpho Detection, annonce que la compagnie aérienne Air Canada a déployé des détecteurs de traces d’explosifs (ETD) Itemiser® DX pour le contrôle du fret aérien. Selon les modalités du contrat, Air Canada a déployé l’Itemiser DX dans ses infrastructures de fret aérien, en remplacement des anciens systèmes, pour se conformer à la règlementation renforcée de la TSA (Transportation Security Administration - autorité américaine chargée de la sécurité des transports) en la matière.

L’Itemiser DX est approuvé pour le contrôle du fret aérien depuis 2010 et certifié par six agences internationales de réglementation. Depuis son lancement, plus de 5 000 systèmes Itemiser DX ont été livrés dans les infrastructures de contrôle du fret aérien, aux points de contrôle des aéroports, dans les zones de contrôle des bagages enregistrés et d’autres lieux sécurisés dans le monde entier.

Alstom Grid et Hydro-Québec poursuivent leur collaboration

Dans le cadre de leur partenariat pour l’innovation technologique des réseaux intelligents (« smart grids »), Alstom Grid et l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ) ont signé le 31 janvier 2014 un accord de licence pour commercialiser un produit clé : le relais de protection contre la perte de synchronisme (RPS) MiCOM P848. Cette technologie de pointe permet de détecter des instabilités sur le réseau, comme les surtensions et les surcharges affectant les lignes de transport, et d’assurer une protection rapide.

Signé en 2012, le partenariat pour l’innovation technologique des « smart grids » a pour objectif de développer conjointement des technologies novatrices pouvant être commercialisées, sur la base de solutions nouvelles testées et validées par l’Institut de recherche d’Hydro-Québec. Ce partenariat permet d’explorer divers domaines, comme les systèmes WAMPACS (« Wide Area Monitoring, Protection and Control Systems ») qui comparent les données provenant d’un réseau électrique afin d’évaluer, contrôler et assurer sa stabilité. Conçues pour répondre aux besoins d’Hydro-Québec en matière de transport d’électricité, toutes les solutions développées trouvent cependant des applications dans d’autres systèmes à travers le monde.

Alstom Grid a plus de 130 ans d’expérience et se positionne parmi les 3 premiers acteurs du secteur de la transmission électrique, avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 4 Md€. Les 19 000 employés d’Alstom Grid sont répartis dans 88 sites de fabrication et d’ingénierie dans le monde.


- Toutes les actualités des entreprises françaises : archives

Dernière modification : 13/03/2014

Haut de page