L’actu des sociétés françaises (avril 2014) [en]

Linagora lance officiellement ses activités au Canada et remporte un nouveau contrat pour la Ville de Montréal



JPEG - 194.9 ko
Cocktail d’inauguration des activités de Linagora au Québec le 19 mars 2014.


PNG Linagora a célébré officiellement le lancement de ses activités au Canada lors d’un cocktail d’inauguration le mercredi 19 mars. Ce cocktail s’est déroulé en présence de son fondateur et PDG, Alexandre Zapolsky, en déplacement au Québec pour le lancement d’un nouveau contrat. Ce troisième contrat en quelques mois reflète le dynamisme du secteur du Logiciel Libre dans le Grand Montréal, illustré par l’annonce, par la Ville de Montréal, du Bureau de la Ville Intelligente et Numérique. Linagora peut désormais continuer à contribuer au développement de cette grappe industrielle en espérant faire du Québec l’une des places fortes du Logiciel Libre dans le Monde. Sur un horizon de trois ans, Linagora projette d’investir 10 MCAD et de créer une cinquantaine d’emplois au Québec.

Zodiac Hurricane Technologies, filiale de Zodiac Milpro au Canada, décroche un contrat pour la marine française



JPEG - 204.4 ko
Jean-Jacques Arignon, PDG de Zodiac Hurricane Technologies Inc., avec l’ambassadeur Philippe Zeller et Jean-Christophe Fleury (consul général de France à Vancouver).


L’ambassadeur français au Canada, Philippe Zeller et Jean- Christophe Fleury, le consul général de France à Vancouver ont visité Zodiac Hurricane Technologies le 24 mars dernier. Cette entreprise de Tilbury, en Colombie-Britannique, filiale de la compagnie française Zodiac Milpro, est spécialisée dans la conception de bateau pneumatique rigide pour les organisations militaires. L’entreprise a signé un contrat avec l’Etat français pour fournir les commandos de la marine nationale avec 20 de ses bateaux pneumatiques semi-rigides. Jusqu’à présent, 15 navires ont été commandés pour un montant total de 9 MCAD.

Zodiac Hurricane Technologies emploie plus de 115 personnes et fabrique des bateaux pour des clients situés aux quatre coins du globe. Au Canada, l’entreprise fournit des équipements pour la Garde côtière canadienne, la police de Vancouver, la GRC, Pêches et Océans Canada et la Marine royale canadienne.

Total Canada fait son entrée dans l’ouest du Canada en confiant à Bassett Petroleum la distribution de ses lubrifiants

JPEG Total Canada a annoncé la signature d’une importante entente avec Bassett Petroleum Distributors Ltd pour la distribution de ses produits. Cet accord marque ainsi l’entrée de Total Canada dans l’Ouest canadien. L’entreprise rejoint l’autre filiale de Total déjà très active dans la région : Total E&P. Cette entente comprend des contrats de distribution en Alberta, en Saskatchewan et dans les Territoires du Nord-Ouest.

Bassett Petroleum Distributors Ltd est une entreprise familiale autochtone basée à Hay River dans les Territoires du Nord-Ouest, avec des branches régionales à Edmonton, Fort McMurray et Yellowknife. La société vend et livre plusieurs types de lubrifiants et de carburant, ainsi que le sel de voirie, l’émulsion d’huile, le transport en vrac, et offre des services de ravitaillement en carburant pour les aéroports. L’accord de distribution a été signé officiellement le mardi 21 Janvier, 2014 à Sherwood Park en Alberta. Dans un proche avenir, les deux sociétés prévoient également étendre la distribution des produits dans le Nord du Canada. La marque Total Canada Inc., dont le siège social se situe à LaSalle au Québec, est une société qui offre une vaste gamme de lubrifiants, y compris des produits pour automobiles, comme les lubrifiants synthétiques QuartzMD et la gamme de produits Classic.

Domain Therapeutics ouvre une filiale nord-américaine à Montréal au sein de l’Institut NÉOMED

JPEG Domain Therapeutics, société biopharmaceutique française basée à Strasbourg et spécialisée dans la recherche et le développement de nouveaux candidats médicaments ciblant les récepteurs couplés aux protéines G, a annoncé l’ouverture de sa filiale nord-américaine Domain Therapeutics NA Inc., au sein de l’Institut NÉOMED, à Montréal.

L’implantation de Domain Therapeutics à Montréal s’inscrit dans sa stratégie de commercialisation d’une nouvelle technologie de biocapteurs, BioSens-All™, dédiée aux protéines G, développée à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal. Domain Therapeutics se rapproche ainsi des inventeurs de la technologie, appartenant à l’Université de Montréal et à l’Université McGill avec lesquelles un accord de licence a été signé fin 2013. L’activité de recherche et développement sera exclusivement axée sur les projets internes à Domain Therapeutics et sur ceux réalisés avec les partenaires industriels de la société.

L’implantation nord-américaine de Domain Therapeutics répond également à la volonté d’expansion de la société. La proximité géographique permettra à la filiale de Domain Therapeutics de nouer de nouveaux partenariats avec des sociétés canadiennes et américaines de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies.

Alstom regroupe les activités de son Centre d’excellence en systèmes d’information en Europe et supprime 150 emplois à Montréal

JPEG Le groupe français Alstom va supprimer 150 emplois à son usine de Saint-Laurent à Montréal. Quelque 260 personnes travaillent dans ce Centre d’excellence en systèmes d’informations pour le transport de passagers. L’entreprise veut transférer une partie de ses activités montréalaises à proximité de ses principaux clients situés en Europe. Le transfert sera effectué d’ici novembre 2014.
Un certain nombre d’employés devraient demeurer à Montréal, pour s’occuper du contrat du métro de Montréal. Cette décision n’affecte pas les activités du centre de Sorel-Tracy, où Alstom fabrique les bogies du métro de Montréal.

Retour sur les projets de grands contrats et d’investissements des groupes français au Canada en 2013

En termes de courants d’affaires comme d’investissement, l’année 2013 a été particulièrement faste pour les entreprises françaises. Elles ont remporté 24 grands contrats (pour un montant d’environ 3,5MdCAD/2,6Md€, en particulier dans le cadre de projets d’infrastructures publiques ou privés d’ampleur ou de projets d’aménagement du territoire), et ont renforcé encore leur présence industrielle et commerciale (31 projets d’investissement pour environ 600 MCAD/450 M€). La perspective de la mise en œuvre de l’accord AECG/CETA et donc de l’ouverture des marchés publics subfédéraux offre aux entreprises françaises un large potentiel de grands contrats et de nouvelles opportunités d’investissement.

L’activité des entreprises françaises est restée soutenue au cours des trois premiers mois de l’année 2014 et un total de 21 contrats et projets d’investissement a été comptabilisé au cours du 1er trimestre, soit plus du tiers des contrats et décisions d’investissements enregistrés pour la seule année 2013. Ainsi 6 grands contrats ont été signés pour un montant total supérieur à 1 MdCAD et l’investissement français est aussi demeuré particulièrement dynamique, avec 15 projets d’investissements pour un montant équivalent d’1 MdCAD. L’investissement français est porté par quelques gros projets, alors que le flux de petits projets vers le Canada et le Québec en particulier semble ne pas se tarir. Les provinces du Québec et de l’Ontario, tous projets confondus, restent en tête, malgré quelques projets importants dans d’autres provinces du Canada (Alberta, Colombie-Britannique et Nouvelle Ecosse).


- Toutes les actualités des entreprises françaises : archives

Dernière modification : 21/07/2016

Haut de page