L’actu des sociétés françaises (été 2014)

ENTREPRISES FRANÇAISES

Alto Ingénierie ouvre un bureau à Montréal : Alto2

PNG La société ALTO Ingénierie, bureau d’études fluides et environnement comptant 80 collaborateurs répartis sur 4 agences (Paris, Bordeaux, Lyon et Nice), s’est implantée à Montréal en avril 2014, compte-tenu du fort développement du secteur de la construction durable attendu au Québec.

Cette filiale ALTO2 propose des services de Conseil en Performance Energétique et Environnementale pour les bâtiments et l’aménagement urbain : conception bioclimatique et simulation numérique, coordination et certifications environnementales (LEED, HQE) et urbanisme durable.
ALTO2 accompagne les architectes, développeurs et propriétaires pour la conception et réalisation de projets immobiliers.


Bouygues Construction fait l’acquisition de Plan Group, société ontarienne de génie électrique et mécanique

PNG Bouygues Energies & Services, filiale de Bouygues Construction, prend une participation majoritaire dans la société canadienne Plan Group, spécialiste du génie électrique et mécanique (conception, installation, maintenance et services associés, domotique et infrastructures de réseaux). Basée en Ontario à Toronto, et également implantée à Ottawa, Montréal et Vancouver, Plan Group a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 361 MCAD, soit environ 242 M€ d’euros, et emploie 1 700 collaborateurs.

Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie internationale de Bouygues Construction et illustre la volonté du Groupe de se développer au Canada en se positionnant sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la construction. Bouygues Energies & Services est en effet déjà présent en Colombie-Britannique à travers sa filiale Bouygues Energies & Services Canada, créée en 2008 pour assurer le facility management (exploitation, utilisation et entretien des bâtiments) de deux projets en PPP à Surrey (Vancouver) : le complexe hospitalier Jim Pattison Outpatient Care & Surgery Centre et le quartier général de la Gendarmerie Royale Canadienne -E Division. Depuis 2013, Bouygues Energies & Services assure également le facility management de l’aéroport international de Kelowna (Colombie-Britannique).
Cette acquisition reste soumise à l’approbation des autorités locales de la concurrence.


FusiA, filiale de la société Estève dédiée à l’innovation s’implante dans le Grand Montréal

JPEG L’entreprise FusiA a choisi le Grand Montréal pour développer ses activités à l’international. Spécialisée dans la fabrication de pièces de métal par fusion laser, FusiA prévoit d’investir environ 4 MCAD et de créer une quinzaine d’emplois sur un horizon de trois ans. L’annonce a été faite dans le cadre du Salon international de l’aéronautique et de l’espace de Farnborough, en présence de l’honorable Denis Lebel, ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec.

« Nous sommes bien implantés dans la région de Toulouse et desservons les grands joueurs de l’industrie comme Airbus, Safran et Thales. Le choix de Montréal était logique car il s’agit d’un des principaux pôles aéronautiques mondiaux. Nous avons développé une technologie unique, qui fabrique en temps record des pièces complexes d’acier et d’aluminium, et nous sommes persuadés que le Québec présente un fort potentiel de développement pour nous », a déclaré Mme Christine Chanal, directrice générale de FusiA.

La société toulousaine Estève a créée FusiA en 2011 afin de développer la technologie pour fabriquer des pièces par fusion laser à partir de poudres métalliques (ALM). Spécialisée dans le tournage et le fraisage de pièces, l’entreprise peut ainsi être plus réactive et réaliser des modèles dans un délai beaucoup plus rapide que selon la technique régulière. Pour le secteur aéronautique, spatial et de la défense, FusiA produit des pièces prototypes, de pré-séries et de séries en impression 3D dont une majorité sont certifiées pour le vol.


Dalkia va concevoir et exploiter une deuxième centrale biomasse en Colombie-Britannique

JPEG Dans le cadre d’un contrat de conception, financement, construction, gestion et maintenance (Design, Finance, Build, Operate, Maintain - DFBOM), Dalkia assurera la gestion industrielle et la maintenance des installations ainsi que les prestations d’approvisionnement et de préparation de la biomasse.

Cette centrale valorisera 307 000 tonnes de biomasse par an, principalement des résidus de scierie. L’approvisionnement sera assuré par Dalkia avec des scieries locales. Avec une capacité de production électrique de 40 MW, cette installation fournira de l’électricité à BC Hydro & Power Authority, qui servira près de 40 000 foyers canadiens. Lorsqu’elle entrera en fonction, l’installation évitera le rejet d’environ 95 000 tonnes de CO2 par an - l’équivalent des rejets de plus de 45 000 voitures.

Ce projet permettra également la création d’environ 250 emplois durant la phase de construction et de 80 nouveaux emplois directs et indirects pendant les 30 ans de son exploitation. Cette installation a été financée par Fengate Capital Management Ltd. associé à des banques internationales et canadiennes. Comme à Fort St. James, la construction de la centrale a été déléguée par Dalkia et Fengate Capital Management Ltd. à Iberdrola Ingenieria y Construccion.

Ce projet représente pour Dalkia un chiffre d’affaires cumulé pour l’exploitation et la vente de biomasse de plus de 540 M€ (790 MCAD) sur 30 ans.


Technicolor va créer 220 nouveaux emplois à Montréal

PNG Technicolor agrandira son studio d’effets visuels à Montréal. D’ici six mois, le studio montréalais d’effets visuels de sa filiale, Moving Picture Company (MPC), passera de 300 à 520 employés. Il s’agira du plus important studio en effets visuels du Québec. À titre de comparaison, Framestore Montréal, le deuxième studio à Montréal en termes d’effectifs, compte un peu plus de 200 employés actuellement.

Technicolor/MPC a décidé de faire sa nouvelle phase d’expansion à Montréal malgré la décision du gouvernement du Québec de diminuer le crédit d’impôt en effets visuels de 45% à 36%. L’entreprise qui a deux autres studios d’effets visuels au Canada (à Vancouver et Toronto), a décidé d’opter pour Montréal notamment parce que ce crédit restait tout de même intéressant et que la main-d’œuvre montréalaise était qualifiée. L’Ontario offre un crédit d’impôt de 45%, la Colombie-Britannique, de 39%. Le sort du crédit d’impôt sera examiné l’automne prochain par la Commission d’examen sur la fiscalité créée par le gouvernement du Québec.

Technicolor/MPC Montréal agrandira ses bureaux actuels rue Wellington, dans le Vieux-Montréal. L’entreprise devrait aussi fonder un centre de formation pouvant accueillir 50 diplômés en animation 3D par année. Ceux-ci suivront des cours intensifs rémunérés, puis feront un stage au sein de l’entreprise.


VINCI renforce sa présence dans l’Ouest canadien

JPEG Eurovia, filiale du groupe VINCI, a fait l’acquisition en juin dernier de la société Imperial Paving basée à Vancouver, en Colombie-Britannique. Imperial Paving réalise des travaux de construction de routes pour les collectivités locales de la région du Grand Vancouver.

Avec cette acquisition et celle de la société BA Blacktop réalisée en 2009, Eurovia devrait générer en Colombie-Britannique, un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 150 MCAD (environ 100 M€), avec sept postes d’enrobage et plus de 400 salariés.

Eurovia est l’un des leaders mondiaux de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport et d’aménagement urbain. Sa stratégie vise à développer sa présence dans les zones géographiques à fort potentiel de croissance comme le Canada, où le Groupe VINCI réalisera un chiffre d’affaires annuel supérieur à 600 M€.

Le 18 août dernier, le gouvernement du Saskatchewan a aussi annoncé que le regroupement « SaskLink Global Transportation Partners » mené par VINCI faisait partie des trois groupes présélectionné pour le projet de contournement de la ville de Regina (Regina Bypass). Ce projet réalisé en Partenariat Public-Privé (PPP) aurait une valeur approximative de 1,2 MdCAD et comprend notamment la construction de 40 km d’autoroute à 4 voies. Les 2 autres groupements sélectionnés sont menés par l’allemand Hochtief et le canadien SNC-Lavalin.


Alstom remporte un contrat clé en main pour un projet de ligne HVDC à Terre-Neuve-et-Labrador

GIF Nalcor Energy a attribué à Alstom un contrat clé en main pour un projet de ligne HVDC (LCC) bipôle de ±350 kV. Ce contrat couvre la conception, la fourniture et l’installation d’une solution HVDC point à point pour réaliser la liaison de transmission Labrador-Island, en se conformant aux caractéristiques suivantes :

-  Deux stations de conversion à commutation de lignes (LCC), l’une près de Muskrat Falls et l’autre à Soldiers Pond, près de la ville de St John’s, destinées à convertir le courant alternatif en courant continu et inversement
-  Deux postes de transition situés de chaque côté du détroit de Belle-Isle, permettant de relier les câbles sous-marins traversant le détroit aux lignes de transmission aériennes

La liaison de transmission qui entre dans le cadre du projet Lower Churchill de Nalcor Energy s’étendra sur 1100 km depuis Muskrat Falls près de Happy Valley-Goose Bay, Labrador jusqu’à Soldiers Pond, Terre-Neuve, et alimentera l’île de Terre-Neuve en énergie hydraulique générée par la centrale hydroélectrique de 824 mégawatts située à Muskrat Falls.

La liaison de transmission Labrador-Island est essentielle à la fourniture d’énergie à Terre-Neuve-et-Labrador et contribuera au futur projet d’installation d’un couloir énergétique entre le Canada et les États-Unis pour les échanges d’énergie propre.


- Retrouvez toutes les actualités des sociétés françaises

Dernière modification : 21/07/2016

Haut de page