Le bilinguisme ouvre les frontières

Le bilinguisme ouvre les frontières

Ma participation à un séminaire international


Par Josée Clermont,
Coordonnatrice des programmes de français
Yellowknife Catholic Schools,
Secrétaire du CA de l’Association canadienne des professeurs d’immersion

En octobre dernier, j’ai eu le privilège de participer à un séminaire international à Paris, organisé en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères, l’Institut français et le Centre d’études internationales pédagogiques (CIEP) sur le pilotage, l’animation et la promotion des enseignements bilingues.

Pendant trois jours, nous étions plus d’une vingtaine de participants venant de différents coins de la planète à recevoir une formation pour chefs d’établissements à sections bilingues. Nous avons eu droit à une programmation des plus complètes, animée par les plus grands spécialistes de la matière. Au menu : comment piloter et gérer une section bilingue, animer une équipe pédagogique interdisciplinaire, adopter une démarche qualité et promouvoir une section bilingue.

En plus des sessions informatives, nous avons eu le grand plaisir de faire une visite d’établissement, au lycée international de St Germain en Laye. Nous avons été accueillis par les élèves eux-mêmes, qui nous ont fièrement fait visiter leur école. Ces jeunes, de plusieurs nationalités différentes, parlaient tous au moins deux langues. Ce qui m’a le plus frappé est qu’ils arboraient une grande confiance en eux-mêmes. La majorité projetait de poursuivre leurs études à l’extérieur du pays. Voilà de beaux exemples qui démontrent à quel point le bilinguisme ouvre les frontières.

Il ne faut pas oublier également les activités sociales, telle une réjouissante sortie en bateau-mouche sur la Seine sous une pleine lune. L’occasion de rencontrer et d’échanger avec de nouveaux collègues travaillant à une cause commune dans plusieurs pays du monde fut une expérience extrêmement enrichissante, autant sur le plan personnel que professionnel et fut certainement un moment marquant de la rencontre.

De tout le séjour, mon coup de cœur est allé à M. Daniel Coste, qui nous a livré une présentation brillante sur le panorama mondial et les enjeux de l’enseignement bilingue. Quel plaisir d’écouter un conférencier aussi connaissant et éloquent, de découvrir ce qui se fait ailleurs dans le monde dans l’enseignement bilingue et de constater que le Canada est un chef de file dans ce domaine grâce à ses programmes d’immersion française.

J’aimerais en profiter pour remercier nos hôtes qui se sont dévoués sans cesse pour rendre notre séjour agréable ainsi que l’Ambassade de France à Ottawa de m’avoir invitée à participer à ce séminaire. J’en suis revenue enrichie d’une perspective mondiale de l’enseignement bilingue et j’ai pu mettre en pratique dès mon retour certains concepts présentés lors de la formation.

Pour plus d’information au sujet de ce colloque, cliquez ici.

Dernière modification : 21/07/2016

Haut de page