La France décore la Sénatrice Mme Claudette Tardif [en]

L’Ambassadeur de France au Canada, M. Nicolas Chapuis, a remis le 17 février à la Résidence de France à Ottawa les insignes d’Officier de la Légion d’Honneur à la Sénatrice Mme Claudette Tardif.

Claudette Tardif est reconnue depuis longtemps comme l’un des principaux défenseurs des droits linguistiques et culturels des minorités francophones au Canada et notamment en Alberta. Elle est aussi connue pour son importante contribution aux domaines de l’éducation secondaire et postsecondaire.

Au cours de sa carrière universitaire, ses recherches ont porté sur la pédagogie de l’immersion et le rôle que joue l’éducation de langue française dans le développement de l’identité culturelle en situation minoritaire. Elle compte à son actif de nombreuses publications dans le domaine de la pédagogie de l’immersion, des droits linguistiques des minorités et de la formation des enseignants.

Nommée au Sénat du Canada le 24 mars 2005, Claudette Tardif a poursuivi ce travail de défense et de promotion de la langue française. A la tête de la section canadienne de l’Association interparlementaire Canada-France depuis novembre 2009, elle a également contribué activement au développement de la relation franco-canadienne.

C’est pour l’ensemble de ces mérites que la France a souhaité lui faire part de sa grande reconnaissance, par l’octroi de la plus haute distinction française.

La Légion d’honneur est la plus haute distinction française. Depuis deux siècles, elle est remise au nom du Chef de l’Etat pour récompenser les citoyens les plus méritants dans tous les domaines d’activité. Les étrangers peuvent être décorés de la Légion d’honneur, s’ils ont par exemple encouragé des causes que défend la France (défense des droits de l’Homme, liberté de la presse, causes humanitaires, francophonie…).

Dernière modification : 08/03/2016

Haut de page