La France au Canada Ambassade de France à Ottawa
fontsizeup fontsizedown

 français    English  

Accueil » L’Ambassade » Les services » Service culturel » Archives » Présentation générale » Les missions du réseau culturel au Canada hors Québec

La coopération culturelle et les missions du service de la coopération culturelle [ en ]

L’action de la France dans le domaine culturel est multiple. Priorité est donnée aux industries culturelles et audiovisuelles, à l’économie numérique (plan d’action numérique 2013), à la mobilité étudiante (en relation avec l’agence Campus France), à la coopération éducative et au débat d’idées. Largement cofinancées, les actions sont menées avec les partenaires publics et privés de premier plan. Le champ des industries créatives permet d’aborder systématiquement trois composantes : la diffusion de la créativité française, la promotion de l’expertise de notre pays, et les perspectives d’accès au marché canadien pour nos entreprises de contenu. En matière de coopération éducative, le succès le plus manifeste est l’expansion des certifications de langue française DELF-DALF. Cette action s’exerce également sur d’autres axes : la promotion de l’expertise et de l’ingénierie pédagogique françaises et la formation des enseignants des établissements scolaires canadiens en sont les principaux enjeux.

Pour l’ensemble du pays, deux réseaux culturels, placés chacun sous l’autorité d’un Conseiller (l’un responsable des équipes de Québec et Montréal, l’autre responsable des équipes de Moncton, Ottawa, Toronto, et Vancouver), travaillent en synergie. Le réseau des 10 Alliances françaises du Canada et le réseau des 7 écoles, collèges ou lycées qui proposent le programme scolaire de France font partie intégrante de cette coopération.

Le secteur des industries créatives et culturelles est au cœur de la programmation Canada hors Québec depuis 2010. Les actions se concentrent sur plusieurs domaines croisant perspectives économiques et valorisation culturelle : audiovisuel/animation, architecture, design, numérique/jeu vidéo et, dans une moindre mesure, livre. L’enjeu « numérique » fédère l’ensemble des services de l’Ambassade (Service culturel, Service pour la science et la technologie, Service économique régional, Ubifrance, AFII).

Le plan d’action numérique adopté pour la période 2013/2014 en relation avec l’Institut Français vise ainsi à
- stimuler les échanges entre la France et le Canada en matière de R&D numérique à visée culturelle/artistique et favoriser la fertilisation croisée des projets et des acteurs ;
- créer des réseaux d’excellence pluridisciplinaires et prospectifs, flexibles et réactifs,
- accompagner l’émergence de la prochaine génération de chercheurs et de créateurs de contenus.

Cet axe prioritaire de l’économie et de la diversité culturelle à l’heure du numérique a été inscrit à l’agenda bilatéral à deux reprises : la déclaration conjointe publiée lors de la visite du Premier Ministre Ayrault au Canada (mars 2013) précise ainsi : « Reconnaissant les objectifs et principes directeurs de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO en lien avec le dialogue entre les cultures, et sachant que la révolution numérique est source à la fois de débouchés mais également de défis pour le secteur créatif, le Canada et la France s’engagent à renforcer leur collaboration dans ce domaine. Cela se fera au moyen d’un échange d’expertise et d’information en matière d’innovation numérique, notamment en ce qui touche aux pratiques d’affaires et aux politiques publiques liées au bouleversement des modes de financement, de création et d’accès aux contenus culturels et patrimoniaux en général, et à ceux en français en particulier. »

Le programme de coopération renforcé adopté lors de la visite du premier Ministre Harper à Paris (juin 2013) prévoit notamment que les deux pays entendent « favoriser les échanges entre experts sous l’égide de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles pour que les secteurs créatifs et culturels soient en mesure de bénéficier pleinement de l’innovation numérique. »

1) Valorisation de la création et de l’expertise française :

Cet axe a donné lieu à plusieurs initiatives : présence sur les salons professionnels, échanges d’expertise dans le cadre des grands rendez-vous canadiens autour des thèmes des nouvelles écritures, du transmedia et des coproductions, mise en place de résidences numériques et créatives au sein des centres de recherche et universités, projets de diffusion dans les domaines des industries créatives tels le design ou l’architecture.

2) Développement d’outils numériques adaptés, en lien avec les opérateurs locaux ou internationaux afin de renforcer leur impact sur Internet :

Plateforme sur l’animation « Focus sur l’animation française » créée en lien avec nos partenaires canadiens, déclinée par des manifestations plus classiques : diffusions sur les festivals, cycles de films d’animation proposés aux opérateurs culturels et aux universités, workshops avec les créateurs.

3) Stimulation des échanges universitaires :

Missions thématiques universitaires Campus France dans le domaine de l’animation (Supinfocom, Gobelins), de l’architecture (Institut d’Urbanisme de Lyon) et du numérique/jeu vidéo (ENJMIN, Institut de l’Economie Numérique, Pôle Magelis).

4) Création de lieux d’échange bilatéraux associant acteurs publics et privés sur les enjeux de la révolution numérique :

- Forum franco-canadien sur les enjeux du contenu culturel à l’ère numérique, Ottawa, 14-16 novembre 2012, avec la participation d’acteurs publics (CSA, Ministères, Pôles de compétitivité) et d’entreprises (Bell, Quebecor, Vivendi, Telus, Noomiz, etc.).
- Rencontres croisées franco-canadiennes sur les revues numériques, Université de Toronto/ Université York, 22-23 novembre 2012.
- Séminaire « Digital connections : a France-Canada platform for collaboration in the digital media » avec une délégation conduite par Cap Digital, Vancouver, 25-27 octobre 2012.
- Forum 2 sur le sujet de l’attractivité des talents et de la formation numérique (4 juin 2013, i-Canada, Toronto).
- Séminaire « Facing the realities of new media production “(6 juin 2013, Canadian Film Institut)
- Rencontre créateurs/éditeurs autour du transmedia, des webseries et du jeu vidéo pour plateformes mobiles (Banff Media Festival et Merging media conference) à Vancouver en juin et octobre 2013.

Ces temps de rencontre permettent d’aborder des sujets prospectifs dans lesquels la France et le Canada excellent : formation des talents et éducation, modèles économiques innovants, la régulation de l’internet, nouveaux creusets de création et d’innovation (cross et transmedia, animation).

Dans le secteur audiovisuel, les projets au Canada hors Québec et au Québec prennent appui sur des circuits de distribution et des partenariats distincts avec, hors Québec, trois priorités :
- appui à la présentation de notre création cinématographique et documentaire dans les principaux festivals, avec un ciblage sur les publics anglophones
- mise en relation de professionnels français et canadiens dans le cadre de rencontres de producteurs et/ou distributeurs, comme les rencontres TV France International
- suivi des évolutions politiques et industrielles (droit d’auteur, services de radio et télévision) et des opérateurs multilatéraux type TV5 Monde.

Dans les secteurs scolaire et éducatif, l’activité s’exerce dans trois champs complémentaires :

- appui et conseil aux établissements du réseau AEFE proposant au Canada le programme scolaire de France
- coopération avec les autorités éducatives locales intéressées par l’ingénierie éducative et les outils d’évaluation et de certification en langue française récemment développés en Europe
- coopération avec le réseau des 10 Alliances françaises du Canada, animé depuis Ottawa par un Délégué général, et qui propose des cours de langue à près de 10.000 apprenants par an ainsi que de nombreuses activités culturelles.

La promotion et l’accompagnement de la mobilité des jeunes Canadiens vers la France, notamment les assistants de langue (plus de 200 par an) et les étudiants (promotion des formations supérieures avec l’Agence CampusFrance et service de préinscription en ligne), mobilisent aussi nos équipes tout au long de l’année.

Dans les secteurs artistique et livre, l’accent, outre la réponse aux demandes des communautés francophones, est mis sur la promotion de la création et de la pensée française contemporaines auprès des publics anglophones :

- invitations en France chaque année de professionnels canadiens intéressés à programmer des artistes et/ou créations françaises
- appui à un groupe choisi de partenaires professionnels canadiens attachés à la mise en valeur de la pensée et de la création artistique et audiovisuelle contemporaines
- organisation dans ce cadre de tournées d’écrivains, penseurs, architectes, et chercheurs en sciences humaines français, à raison de 40 personnes par an au Canada hors Québec, soit plus de 100 conférences annuelles, auxquelles s’ajoutent les reprises média.


publié le 27.06.2013

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS