La frégate l’Hermione au Canada le 18 juillet [en]

JPEG
Album photos

L’Hermione, réplique identique de la frégate que le général La Fayette emprunta en 1780 pour rejoindre l’Amérique, était au Canada le 18 juillet 2015.

Le trois-mâts, construit entièrement avec les techniques et les matériaux d’autrefois, se rendra à Lunenburg, en Nouvelle-Écosse, pour une unique escale canadienne avant de faire route vers Saint-Pierre-et-Miquelon.

JPEG

Le navire a quitté la France le 18 avril dernier pour rejoindre les côtes américaines avec à son bord 78 membres d’équipage dont 15 marins professionnels. Arrivé à Yorktown le 5 juin, l’Hermione aura fait escale dans plus d’une dizaine de villes dont Philadelphie, New York et Boston.

Cette aventure a commencé il y a vingt ans, par un pari audacieux d’une poignée de passionnés de mer et d’histoire qui ont voulu faire renaître un symbole fort de l’amitié franco-américaine à travers le périple du marquis de Lafayette, venu apporter le soutien de la France aux indépendantistes américains. La construction du bateau, formidable vecteur de découverte des techniques et des savoir-faire traditionnels, de l’ingénierie à la charpente de marine, aux voiles en lin et au gréement en chanvre et en manille, a nécessité plus de 17 ans. Il a été construit dans un atelier de Rochefort, en Poitou-Charentes, la même ville qui a vu naître l’Hermione d’origine il y a plus de 230 ans.

L’Hermione a patrouillé au large d’Halifax le long des côtes du St Laurent avant le célèbre combat de Louisbourg en juillet 1781. Lunenbourg est connue pour être la ville emblématique de la goélette canadienne Bluenose II, qui escortera la frégate française à son arrivée au port.

L’arrivée du bateau s’est faite en présence de l’Ambassadeur de France au Canada, Nicolas Chapuis, de la mairesse de Lunenburg Rachel Bailey, de représentants du gouvernement fédéral et provincial, du Consul Général de France dans les Provinces Atlantiques, Vincent Hommeril, ainsi que du sénateur Louis Duvernois, représentant des Français de l’étranger.

L’étape canadienne a été rendue possible grâce aux partenaires : STELIA Aerospace, DCNS et Moët-Hennessy.

Suivez le voyage de l’Hermione au Canada sur Storify

[Storify]

Informations complémentaires sur l’Hermione

JPEG JPEG JPEG

Dernière modification : 21/07/2015

Haut de page