Prix Nobel de physique à M. Albert Fert

Albert Fert, 69 ans, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, docteur ès sciences (1970),
vient de recevoir le Prix Nobel de physique 2007 avec Peter Grünberg pour leur découverte de la magnétorésistance géante.

JPEG - 64.6 ko
M. Fert, prix Nobel de physique 2007
© Lebedinsky/CNRS

Communiqué de M. Le Président de la République pour l’attribution du prix Nobel de physique au Professeur Albert Fert

C’est avec beaucoup de fierté et de bonheur que j’ai appris l’attribution du prix Nobel de physique au Professeur Albert Fert. Ce prix, qui couronne des travaux sur la magnétorésistance géante, est partagé avec le Professeur Peter Grünberg qui avait découvert séparément le même phénomène. A cet égard, et je souhaite le souligner, c’est la recherche européenne qui est couronnée.

La carrière du Professeur Fert et la façon dont il mène ses activités scientifiques illustrent à merveille la chaîne vertueuse que nous devons renforcer, qui va de la recherche fondamentale aux applications de la recherche. Les travaux du Professeur Fert sont en effet l’aboutissement de recherches fondamentales qui ont commencé à prendre corps au milieu des années 1930. Les innovations technologiques auxquelles ils ont donné lieu se retrouvent aujourd’hui dans la vie quotidienne de millions de personnes, puisqu’ils sont à l’origine de la construction des têtes de lecture des disques durs de nos ordinateurs. De très nombreuses applications existent également, notamment, dans l’électronique appliquée de la téléphonie mobile

Les travaux du Professeur Fert montrent ainsi qu’il ne saurait y avoir d’innovations technologiques majeures sans fondements scientifiques forts. Recherche fondamentale et avancées technologiques sont liées, dès lors que la recherche est portée par des scientifiques ouverts au monde et soucieux que leur contribution participe concrètement au progrès de l’humanité. Ils montrent ce qu’une recherche animée par le souci constant et sans faille de l’excellence peut apporter de mieux pour l’amélioration de la qualité de vie de nos concitoyennes et de nos concitoyens.

Le Professeur Fert est un pur produit de l’excellence française. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, Albert Fert est Professeur à l’Université de Paris-Sud (Paris 11) et dirige aussi un laboratoire mixte CNRS–Groupe Thalès. Il fait partie de cette catégorie de grands savants qui nous montrent la voie à suivre pour que notre enseignement supérieur et notre recherche apportent des solutions d’avenir au développement et au rayonnement de la France. A cet égard aussi, le parcours du Professeur Fert est exemplaire. C’est donc tout naturellement que la Nation lui témoigne aujourd’hui sa très grande reconnaissance.

Déclaration de M. Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes

"J’adresse mes plus chaleureuses félicitations à notre compatriote, M. Albert Fert, qui reçoit, conjointement avec son collègue allemand, M. Peter Grünberg, le prix Nobel de physique.

Leurs travaux pionniers sur la magnetorésistance géante, et leurs applications concrètes, ont révolutionné, en particulier, les techniques de lecture des informations stockées sur disque dur.

En France, ces travaux sont le fruit d’une étroite collaboration entre Albert Fert et son équipe de chercheurs et les industriels réunis dans un laboratoire commun entre l’Université Paris XI-Orsay, le CNRS et Thalès.

C’est par cette collaboration entre la recherche publique et privée, allant de la connaissance fondamentale à l’application industrielle, que se maintiendra la tradition d’excellence de la science et de la recherche fondamentale française et européenne, qui ont vocation à faire rayonner, au plan international, le rang, l’influence et le prestige de l’Union européenne dans les domaines scientifiques et économiques."

Dernière modification : 16/04/2008

Haut de page