Succès de l’atelier sur la Capture et la Séquestration du Carbone

Le Second atelier France Canada sur le captage et la séquestration du carbone (CSC) a réuni à l’Institut de Physique du Globe de Paris les 30 et 31 mars 2011 plus de 100 participants venus du Canada et de 7 pays européens avec l’objectif d’identifier des domaines de collaboration en recherche et des opportunités d’affaires en Europe et au Canada. Le 1er avril, une visite des sites dans le sud ouest de la France a été organisée par une partie de la délégation.

JPEG

Le Service Économique Régional et le Service Scientifique de l’Ambassade de France à Ottawa ainsi que l’Ambassade du Canada à Paris, le Petroleum Technology Research Center (PTRC) de Regina et l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) ont organisé cet événement qui fait suite au premier atelier franco-canadien qui avait eu lieu à Regina (Canada) un an auparavant.

Le programme s’est étalé sur 3 jours, dont 2 journées de conférence et une sur le site de captage de carbone de Total à Lacq et d’injection à Rousse, 27km plus loin.

JPEG


Photo de la délégation lors de la visite de sites le 1er avril 2011- Denis Trottier, Ambassade du Canada en France

L’Atelier 2 a réuni des spécialistes français et canadiens de la capture et la séquestration du CO2, mais aussi des spécialistes européens venus des Pays-Bas, Italie, Grande Bretagne, Norvège, Allemagne, Suède et Pologne.

Cet atelier avait pour objectifs :

  • de rapprocher chercheurs du secteur public, fournisseurs de technologies et industriels français et canadiens de manière à identifier des projets de recherche et les verrous technologiques pour lesquels une collaboration est nécessaire.
  • partager données et expériences de terrain de manière à améliorer les modèles et anticiper les conséquences environnementales et de la Capture et la Séquestration du Carbone.

A l’issu de cet atelier, plusieurs projets de coopération entre chercheurs français et canadiens ont été évoqués, notamment entre l’IPGP et l’Université de Calgary, le CNRS et les universités Laval et INRS.

BMP
ENGLISH

Mis en ligne le 27 avril 2011

Dernière modification : 21/07/2016

Haut de page