Visions pour le XXIème siècle [en]

L’Ambassade et le Musée des beaux-arts présentent conjointement deux conférences exceptionnelles mettant à l’honneur les directeurs d’institutions culturelles françaises de premier plan.

VISIONS POUR LE 21ème SIECLE

Samedi 10 novembre 2012 de 15h à 17h

Entrée libre et gratuite

Auditorium du Musée des beaux-arts du Canada

Discussions en français. Traduction simultanée en anglais.

Un projet porté conjointement par le Musée des beaux-arts du Canada
et l’Ambassade de France au Canada.


Le cycle Visions pour le XXIème siècle met en lumière les grandes mutations de plusieurs musées en France, en donnant directement la parole à leurs instigateurs.

Des grands projets de reconversion de structures parisiennes emblématiques (Palais de Tokyo, Grand Palais) aux initiatives réussies de décentralisation culturelle (Centre Pompidou-Metz), ou à celles en cours (Louvre-Lens), visions pour le XXIème siècle propose une réflexion plus générale portant sur les enjeux et défis actuels des institutions artistiques.

Cette manifestation est destinée au large public comme aux spécialistes.



Présentations de Laurent Le Bon, directeur du Centre Pompidou-Metz
et Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, Paris,

Suivies d’une discussion modérée par Marc Mayer,
directeur général du Musée des beaux-arts du Canada





Le Centre Pompidou-Metz est la première décentralisation d’un établissement culturel public en France. Fidèle aux valeurs de générosité, d’ouverture à tous les publics et à toutes les formes de la création actuelle, qui sont celles du Centre Pompidou, le Centre Pompidou-Metz illustre, par sa dimension tant sociétale que culturelle, le renouvellement de la stratégie du Centre Pompidou qui se recentre sur sa vocation primordiale : être une plateforme d’échanges entre la société française et la création.

Laurent Lebon - JPEG
Laurent Lebon, tout juste renouvelé pour un second mandat à la tête d’une institution qui a accueilli 1 million de visiteurs depuis son ouverture voilà un an, exposera ses orientations et ambitions.


Palais de Tokyo : Effervescent, enjoué, aventureux, décalé et ambitieux, lieu d’échanges et de surprises, le Palais de Tokyo, créé il y a dix ans, fut le pionnier d’un mouvement de réconciliation entre la Ville Lumière et l’art contemporain.

Le Palais de Tokyo devient, en 2012, l’un des plus grands sites dédiés à la création contemporaine en Europe, sa superficie passant de 8 000 m² à 22 000 m².

Son succès, son esprit d’aventure et ses nouveaux espaces mis au service des artistes, repose sur la capacité du Palais à imaginer et ouvrir des voies nouvelles.

Jean de Loisy - JPEG



Jean de Loisy évoquera la manière de repenser le rôle de l’institution culturelle face à l’accélération permanente de nos vies.










- Le Louvre fait rêver le Nord-Pas-de-Calais : Recréer l’effet Bilbao au pays des Ch’tis (article d’Isabelle Paré, paru dans le journal Le Devoir du 26 septembre 2012)

Xavier Dectot - JPEG

JPEG

Dernière modification : 12/11/2012

Haut de page