Visite du SNOLAB de Sudbury par le service Scientifique et le consul [en]

JPEG - 7.4 ko
SNOLAB
SNOLAB

Le consul de Toronto et le Service pour la Science et la Technologie ont rencontré les membres de la faculté des mines de l’Université Laurentienne à Sudbury. Le groupe a ensuite visité le laboratoire SNOLAB dans la mine Vale Creighton au Nord de l’Ontario.

JPEG - 174.9 ko
Visite Université Laurentienne
Service pour la Science et la Technologie

De gauche à droite : Philippe Carlevan - conseiller pour la Science et la Technologie ; Bruce Jago - Franco-Nevada Executive Director de la Goodman School of Mines ; Madeleine Bouvier d’Yvoire - Attachée pour la Science et la Technologie ; Patrice Sawyer - Vice-Recteur à la Recherche de l’Université Laurentienne.

Le laboratoire SNOLAB est enfoui à deux kilomètres de profondeur dans une ancienne mine de Nickel du Bouclier Canadien à Sudbury. Ce laboratoire a été construit pour piéger les neutrinos émis par le soleil grâce à une sphère de 12m de diamètre remplie d’eau lourde. Cette eau lourde permet de piéger les neutrinos solaires qui se désintègrent en émettant une lumière captée par les 10 000 photo-capteurs qui tapissent la paroi.

JPEG - 27.5 ko
Sphère d’eau lourde
SNOLAB

La sphère transparente de 12m de diamètre est remplie d’eau lourde et encerclée par une coque tapissée de cellules photo-sensibles.

En 2002 les expériences du SNOLAB (alors appelé ONS) ont permis de confirmer le modèle proposé pour la fusion du soleil. Désormais les études des neutrinos se poursuivent et de nouvelles expériences sont développées sur la matière noire et la détection des Supernovae.


Article créé le 18 février 2013

Dernière modification : 21/07/2016

Haut de page